Hitler

tpe-hitler1.jpg

  

Adolf Hitler, illustre personne de la Seconde Guerre mondiale mais pas glorieuse pour autant, était le quatrième enfant d'une famille qui en comportait cinq. C'est à Braunau, une petite ville de Haute-Autriche, qu'il voit le jour, le 20 avril 1889. Durant sa scolarité, ses résultats sont médiocres, c'est pourquoi il abandonne l'école à seize ans. Après la mort de son père et de sa mère (respectivement le 3 janvier 1903 et le 21 décembre 1907), il quitte Linz afin d'entrer, en vain, à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne. Il vit alors difficilement d'une pension d'orphelin et de la peinture, tout en écoutant les discours du chrétien-social Karl Lueger et en lisant les écrits racistes d'Adolf Lanz qui vont faire apparaître et cultiver une tendance antisémite, sur laquelle reposera toute la Seconde Guerre mondiale.

Comme pour les autres personnes étudiées au travers de ce TPE (à savoir Napoléon, Louis XIV et Staline), nous verrons en quoi Hitler a profité de l'image qu'il a voulu donner pour contrôler et manipuler. Des analyses de portraits seront ainsi menées afin d'établir le "genre" de personnage qu'il voulait se donner, ainsi que le pourquoi de la présence de tel ou tel élément, et nous découvrirons les divers domaines touchés par ce contrôle.

 

 

 Tableaux et affiches

 

Les tableaux sont incontournables dans la manière de se représenter. Chaque dirigeant qui désirait contrôler, ou du moins, influencer est passé par cette méthode simple, et pourtant terriblement efficace. Dans un tableau, on comprendra d'abord l'intérêt général, avant de s'intéresser aux différents éléments qui, de prime abord, peuvent sembler anodins mais qui, en réalité, ne le sont pas. La présence d'un élément peut changer la donne, faisant passer un tableau sérieux à une caricature, et vice versa.

Nous allons donc voir plusieurs tableaux dans lesquels Hitler apparaît et qui le servent dans sa stratégie.

 

Es lebe Deutschland

("L'Allemagne vit")

 

tpe-hitlertableau1-2.jpg

 

Avant toute analyse approfondie, on remarque une chose : le symbole nazi, qui est présent absolument partout. Hitler, au centre de la photo, tient un grand drapeau nazi, ainsi que ses premiers soldats au premier plan. Il affirme donc déjà son pouvoir par la politique, et se veut "100 % nazi", sans aucune tolérance ni compromis. Il appliquera donc sa doctrine au maître mot, comme il l'entend.

On note également le dirigeant qu'il est. Situé au centre de la photo, au premier plan, avec des couleurs ravivées et un portrait dans les moindres détail, beaucoup plus grand que les soldats derrière lui, Hitler apparaît comme l'unique dirigeant et l'unique détenteur du pouvoir, et de la politique nazie. 

De même, on remarque qu'il veut donner l'image d'un soldat, aux côtés des autres soldats. Pour contrer les détracteurs qui affirment que les généraux restent toujours "à l'arrière" plutôt qu'au front, Hitler se met au même niveau que ses soldats afin d'indiquer qu'il combat avec eux, au front. Il s'agit d'une stratégie souvent employée, là où Staline se faisait passer pour le petit Père des Peuples, Hitler combat l'ennemi. 

D'ailleurs, comme on peut le remarquer, les soldats sont très nombreux et s'étendent jusqu'à perte de vue. Ils sont regroupés en une seule unité, aux ordres d'Hitler, le dirigeant. Leur nombre conséquent vise à démontrer une chose : la doctrine nazie est suivie par beaucoup de monde, ce qui est un moyen de démontrer qu'elle est LA bonne, celle à suivre.

Le soleil, dans le ciel, vise deux buts. Le premier, mettre en valeur Hitler, afin d'indiquer à toutes les personnes qui regardent ce tableau qu'il détient la vérité, l'attitude adéquate : Hitler en tant que personne est valorisée. Le second but est plus subtil, mais est complémentaire avec le premier : le soleil éblouit le drapeau, symbolique du nazisme. Indirectement, il met donc en valeur la doctrine nazie, et loue ses bienfaits dans le monde entier (tout le monde ayant accès au soleil). Détenir le "soutien" du soleil est important. 

Dans le ciel, face au soleil, on remarque la présence de l'aigle, qui est le symbole de l'Allemagne. Dans la même lignée que le soleil, il apporte son soutien aux soldats et au nazisme. La présence de l'oiseau peut également faire référence au peuple allemand, ce qui est encore plus fort : le nazisme a le soutien du soleil (soutien universel), le soutien des soldats (de l'armée donc) mais aussi du peuple allemand. Cette impression de soutien est renforcée par l'aigle qui tient le symbole nazi dans le cadre supérieur du tableau.

 

Ainsi, ce tableau vise à mettre en lumière (au sens propre du terme) Hitler, mais surtout l'idéologie nazie, et le succès qu'elle rencontre. Peut-être est-ce également un moyen de contrecarrer le peu de résultats qu'a obtenu ce parti à ses débuts, lors des élections.

 

 

Jugend dient dem Führer.

("La jeunesse sert le Führer")

 

jugend-dient-dem-fuhrer-hitler-tpe.jpg

 

Avant de commencer l'analyse, voici la traduction de la phrase en bas de l'affiche "Alle zehnjährigen in die HJ", qui signifie "Tous les enfants de 10 ans dans les
Jeunesses Hitlériennes".

Cette affiche surgit dans les années 1930. Cette affiche fait partie d'une des techniques les plus originales - et efficaces - qui consistent à créer des organisations de façade, en l'occurence, durant la phase qui précède l'ascencion et la prise de pouvoir du parti Nazi. 

Au premier plan, nous pouvons observer un jeune enfant qui est le stéréotype même de ce qu'Hitler définit comme la "race aryenne". Dôté d'une chevelure blonde, il porte également un uniforme aux "couleurs" nazies. A l'arrière-plan, on peut observer Hitler, qui apparaît comme recouvert d'un voile un peu brumeux. Cette technique de retouchage permet de faire passer Hitler pour une pensée du petit garçon, comme si ce dernier avait toujours Hitler en tête, et qu'il en était fier (au vu de sa posture). Il faut savoir qu'à l'époque, Hitler était une idole pour tous les jeunes, qui désiraient lui ressembler.

On remarquera également que les deux regards se tournent vers la droite, vers l'horizon : ils regardent vers l'avenir, et semblent confiant. Il s'agit là d'un procédé très utilisé dans la propagande nazie, puisqu'Hitler croit au futur de son parti et au futur de l'Allemagne. Mettre ainsi un enfant qui regarde dans la même direction que lui permet de comprendre que "la relève est assurée". D'après cette affiche et dans les esprits d'une majeure partie des allemands, Hitler est le guide qui leur apporte un futur prodigieux.

La jeunesse est endoctrinée dès son plus jeune âge par le système éducatif nazi nommé "Die Hitler Jugend", une organisation paramilitaire visant à encadrer l'ensemble de la jeunesse allemande. Elle fut obligatoire pour tous les enfants, sous peine de poursuites pénales ou d'enfermement dans les camps de concentration. Elle est prédestinée à servir dans les multiples régiments de l'armée nazie, comme les SS ou la Wehrmacht. 

 

 

Ja ! Führer wir folgen Dir !

("Oui ! Führer, nous te suivons !)

 

wir-folgen-dir-tpe.jpg

 

Cette affiche parut dans les années 1930 et était également un autre moyen de mettre en avant le parti politique nazi, mais aussi Hitler en tant qu'homme politique. Nous le voyons donc au premier plan, à gauche, affichant un air déterminé et charismatique. A l'arrière-plan, derrière lui, nous trouvons le peuple allemand, qui est ici présent en masse. Certains font le salut Hitlérien (qui, rappelons-le, provient de l'Empire Romain), d'autres ont leur main tendue vers Hitler,  comme des "fans" ou des "groupies" qui tiennent à le féliciter. Cette impression est confirmée par le sourire de la plupart des personnes.

D'après Hitler, le peuple est un des fondements sur lequel s'appuie le parti (totalitaire) nazi, puisque c'est grâce à lui qu'accéde Hitler au pouvoir, celui-ci ayant été élu légalement après son coup d'état raté. Hitler semble plein d'assurance sur l'affiche, déterminé et charismatique, des qualités principales qui ont fait qu'il a accédé au pouvoir. Comme pour l'affiche précédente, Hitler a le regard vers la droite de l'image, qui symbolise l'avenir. Il s'appuie sur la crise économique qui a touché l'Allemagne après sa défaite durant la Première Guerre mondiale et le traité de Versailles du 28 juin 1919. Le fait qu'il se concentre sur l'avenir prouve (d'après lui, évidement) qu'il peut sortir l'Allemagne de cette impasse.

De même, Hitler "recrute" les catégories sociales rejetées par les autres partis, que l'on nomme "petit peuple". Celui-ci, symbolisé et présent à l'arrière-plan de l'affiche, représente une force économique puisqu'ils sont exclusivement constitués d'ouvriers. Bien qu'ils ne les rejettent pas officiellement, Hitler les considère comme "stupides", mais ils les gardent car ils les trouvent plus facile à endoctriner. C'est pourquoi il accède le 30 janvier 1933 au pouvoir grâce à son titre de chancelier, désigné par le maréchal Hindenburg qui est inquiet du succès du communisme.

Le slogan de l'affiche est écrit en gothique, qui montre l'attachement d'Hitler aux fondements et origines de la civilisation germanique. Le rouge, quant à lui, symbolise la couleur de l'engagement violent qui montre la puissance, le ton convaincu de ce "Ja !" ("Oui !") provenant du peuple.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×